Jean Barbier

Thumbnail

L’auteur a commencé à s’intéresser à la géologie, adolescent : il cherchait des fossiles dans les falaises des côtes de Vendée ; à 15 ans il apprend qu’on peut en faire un métier, et décide donc de présenter le concours de l’ENS Géologie de Nancy. Il y est reçu à 19 ans, et diplômé à 22 ans, il commence une carrière d’ingénieur.
Ce sera de la chimie des roches (géochimie), en lien avec la géologie de l’uranium. Ensuite, toujours la géochimie, mais celle des sols et des sédiments de ruisseaux, pour la prospection de métaux de base, ou d’or.
En rentrant d’expatriation (Arabie), il est orienté vers la géothermie, chez l’ancêtre de l’ADEME, où il est en charge des aspects administratifs relatifs aux subventions publiques. Puis dans un autre cadre, des calculs d’interactions eaux / roches, à propos de stockages souterrains. Enfin, ce sera la qualité de l’eau, avec l’origine d’éléments dissous indésirables (fluor, phosphore, arsenic …).
Il est par ailleurs docteur d’Etat ès sciences (1971).

Voici le seul résultat