Gérard Kirady

Thumbnail

Chez son père, à l’école, on l’appelait Michel Szabo. Chez sa mère, avec ses amis, il était Daniel Beaumont.
Chétif, il s’affirma solitaire, dépressif, enfermé dans l’incapacité de se concevoir adulte. Pourtant, en dépit des obstacles qu’il rencontra pour construire son identité, il décida d’exister socialement, amoureusement et professionnellement, notamment par l’écriture et de tenter de mettre un terme à des répétitions intergénérationnelles, reprises par sa mère et ses fils.

Voici le seul résultat