Eva Genty

Thumbnail

Quand elle était petite, Eva Genty aimait écrire de petites histoires qu’elle faisait lire à ses parents. Puis en grandissant, cet attrait pour l’écriture s’est doucement évaporé.
Par la suite elle suivit une voie différente, jusqu’au jour où, lors d’une sortie au restaurant, sa mère lui rappela son goût passé pour l’écriture. Ses mots résonnèrent en elle et elle songea à se remettre à écrire.
Puis un soir, en fouillant la bibliothèque de ses parents à la recherche d’une nouvelle lecture, elle fit la rencontre d’un recueil de poèmes de Victor Hugo, Les feuilles d’automne. En feuilletant ses pages, elle fut saisie par la beauté de ses vers. Le charme de cet art poignant opéra immédiatement. Alors elle se mit à en lire davantage, dévorant les plus grands classiques du genre.
Naturellement, elle fit rapidement de l’écriture un exutoire, couchant ses pensées sur papier. Des pensées transformées en vers sur un fond poétique et libéré.

Voici le seul résultat