Damadja

Thumbnail

L’idée d’écrire cet ouvrage a commencé en Espagne, précisément dans la prison en 2010. Au tout début, il s’agissait d’écrire un roman en guise d’éveil de conscience ; mais de retour au pays natal, le Mali, en 2015, l’idée a pris la forme de rappel de conscience.
L’auteur remercie toutes les personnes qui suivent pour leur soutien moral et leurs encouragements : son père Mamadou Daouda Traoré, l’ami d’enfance de son père Balladji Diakité, ses frères et sa sœur Aminata Mamadou Traoré, une amie très spéciale Laia Sabatés Caballero, son cousin Moussa Dipa Traoré, son oncle Boubacar Coulibaly, ses amis Abdoul Kader Bagayoko, Madani Diarra, Kissane Sacko, Ibrahim Sékou Basseiny Kansaye (alias Boury Kansaye), et Hamadoun Abdou Ongoïba.

1 résultat affiché