Christian Bousiquier

Thumbnail

Le projet d’écrire cet ouvrage tient l’auteur depuis l’enfance.
Devenu adulte, il se souvient de ses crises de larmes inexpliquées. De l’impossibilité de s’exprimer sur le sujet, d’en parler. Personne ne comprendrait… Il se sent seul, désespérément seul, au point de se tourner vers l’adulte en devenir afin qu’il descende, le moment venu, dans son univers pour lui venir en aide.

Tout change, tout se concrétise, lorsqu’il découvre que les alchimistes, et autres sociétés secrètes, évoquent sa clé à travers des voiles. Pendant un temps, il va à Paris une ou deux fois par semaine pour étudier. Il en ramène 18 500 photocopies. Déjà dans le train, il surligne les passages importants en cachant parfois ses larmes. Histoire tellement incroyable qu’il a du mal à y croire ! Là encore, impossible d’en parler, sinon avec son collègue de travail…

Voici le seul résultat