Chebih Cheikh-Melainine

Thumbnail

Arrière-petit-fils du grand résistant à la pénétration française, le cheikh Ma El Ainine, l’auteur fut un militant d’extrême-gauche trotsko-guevariste avant de présider le Front populaire de Mauritanie.
Économiste et penseur polyglotte, il fut trois fois ministre (du commerce, tourisme et de l’artisanat ; au plan ; du développement rural et de l’environnement) dans les gouvernements d’Ould Boubakar et de Cheikh Elavia.
Finaliste en deuxième position aux élections présidentielles de 1997, il fut condamné à cinq ans de prison ferme avec éloignement de 800 km de sa résidence familiale, puis gracié en 2003 après deux ans, sept mois et seize jours d’enfermement, et enfin amnistié après le coup d’État de 2005.
Décoré de la Gran Cruz del merito civil par le roi d’Espagne, il obtint le « passeport de liberté » délivré par le parlement européen.
Depuis plus de quarante ans, il exerce en tant qu’économiste-consultant international spécialisé dans le conseil et l’investissement en Afrique et dans le monde arabe.

Voici le seul résultat