Ahmed Laaroussi Chater

Thumbnail

Ahmed Laaroussi Chater est né à Inezgane dont il fréquente l’école primaire avant de poursuivre ses études aux lycées Youssef ben Tachfine d’Agadir et Ibn Abbad de Marrakech. Il est ensuite à l’Institut supérieur de journalisme de Rabat, fruit de la coopération du gouvernement marocain avec la fondation allemande Fréderich Naumann.
Il officie ensuite en qualité de journaliste dans plusieurs quotidiens nationaux. Secrétaire général de la rédaction d’Almaghrib dans les années quatre-vingt-dix, il est chef du service « Économie », puis rédacteur en chef du Matin du Sahara. Poste qu’il occupera jusqu’à son départ à la retraite. Le machinum est son sixième roman.
Du journalisme, Ahmed Laaroussi Chater a retenu certaines techniques de l’observation.
Il lui est ainsi apparu que même dans des sociétés aussi imprégnées d’éthique religieuse que celle où il vit, les individus rejettent l’empathie sous prétexte de modernisme et d’efficacité sociale.
Comme de surcroît, ils fabriquent des machines qui leur ressemblent à s’y méprendre, c’est peut-être l’ère de l’humanité de métal qui se lève.

Voici le seul résultat