PEUPLE EN OTAGE
PEUPLE EN OTAGE 2

Peuple en otage, le Pays en coupes réglées

Ebook : 9,99
Livre Broché : 20,90

Végétant, déjà, dans la misère la plus sordide, le peuple est, en plus, privé de paroles, ne pouvant s’exprimer sans se retrouver dans une geôle, quand on a de la chance, mais plus souvent on est supprimé…
En plus, ne pouvant s’alimenter et nourrir les leurs, ils se retrouvent souvent malades, sans accès aux soins. La préemption des ressources publiques, par une oligarchie et à son seul profit, empêche l’investissement dans les secteurs-clés comme la santé publique.
Par ailleurs, pour satisfaire certains intérêts, bien identifiés, pour la plupart des multinationales, les gouvernants africains, en général, avec des connivences internationales, créent des zones de tension, d’insécurités qui, curieusement, recoupent généralement des régions riches en minerais.
Faisant le bonheur de ses commanditaires d’une part, de l’autre des millions de morts et des milliers de déplacés…
Entre-temps, le « Prince-prédateur » signe, à tour de bras, des contrats léonins, bien sûr, au détriment des peuples.

Effacer

Extraits du livre

« C’est dire que ce système n’est pas prêt à se saborder dans cette fumisterie de mondialisation, à sens unique, sans équité et où les rapports étaient — dès le départ — et restent, encore aujourd’hui, totalement biaisés. Les bénéfices allant toujours au nord et les pertes, quoiqu’on fasse, restant cantonnées essentiellement au sud. À aucun moment, on ne pense au bien-être des peuples africains : l’idée ne les effleure même pas.
À se demander, d’ailleurs, pourquoi le ferait-il ? « L’Europ’Afrique », et ses connexions américaines, n’intègrent pas les pertes. Le bien-être des populations d’Afrique ne constituant pour eux, comme pour leurs organismes, tel le FMI, qu’une variable d’ajustement… » (p. 24-25)

« Et c’est peut-être pour cela que le choix s’est porté sur lui : en se basant sur le concept de « l’idiot utile »… à l’Occident, et non… à son peuple. » (p. 31)

« […] la voracité de multinationales et le train de vie de certains dirigeants occidentaux, ainsi que de leurs acolytes africains, importent plus que les millions de morts du Kivu qui ne sont du reste, à leurs yeux, que des indigènes méprisables. » (p. 43)

« Qu’attendre de plus, mes frères et sœurs, s’exclama Jean Kueta, devant tant de misères et d’injustices, avant de secouer le cocotier ? » (p. 61)

Information complémentaire

Auteur

Simon Patrick Lukombo

ISBN ebook

9782407008506

Version

Ebook téléchargeable, Livre papier

Format livre

9782407003525

A propos de l'auteur : Simon Patrick Lukombo

Simon Patrick Lukombo

Né à Kinshasa, en R.D. Congo. Diplômé de la Faculté de Médecine, il se retrouve médecin dans l’arrière-pays pendant plusieurs années, où il est frappé par le dénuement dans laquelle vit son peuple et par le manque criant de moyens mis à la disposition du secteur de la santé publique. Il ira poursuivre ses études de médecine en France, où il exerce. Par ailleurs, il est diplômé de Relations Internationales (Paris).