Des dieux et des hommes – Mythes, mensonges et vérités…

Array
(
    [0] => Array
        (
            [attributes] => Array
                (
                    [attribute_pa_version] => livre-papier
                )

            [availability_html] => 
            [backorders_allowed] => 
            [dimensions] => Array
                (
                    [length] => 
                    [width] => 
                    [height] => 
                )

            [dimensions_html] => N/A
            [display_price] => 18.9
            [display_regular_price] => 18.9
            [image] => Array
                (
                    [title] => DES DIEUX ET DES HOMMES
                    [caption] => 
                    [url] => http://www.editions-saint-honore.com/wp-content/uploads/2018/03/DES-DIEUX-ET-DES-HOMMES.jpg
                    [alt] => DES DIEUX ET DES HOMMES
                    [src] => http://www.editions-saint-honore.com/wp-content/uploads/2018/03/DES-DIEUX-ET-DES-HOMMES-449x622.jpg
                    [srcset] => 
                    [sizes] => (max-width: 449px) 100vw, 449px
                    [full_src] => http://www.editions-saint-honore.com/wp-content/uploads/2018/03/DES-DIEUX-ET-DES-HOMMES.jpg
                    [full_src_w] => 440
                    [full_src_h] => 647
                    [thumb_src] => http://www.editions-saint-honore.com/wp-content/uploads/2018/03/DES-DIEUX-ET-DES-HOMMES-150x210.jpg
                    [thumb_src_w] => 150
                    [thumb_src_h] => 210
                    [src_w] => 449
                    [src_h] => 622
                )

            [image_id] => 5799
            [is_downloadable] => 
            [is_in_stock] => 1
            [is_purchasable] => 1
            [is_sold_individually] => no
            [is_virtual] => 
            [max_qty] => 
            [min_qty] => 1
            [price_html] => 18,90
            [sku] => 
            [variation_description] => 
            [variation_id] => 5839
            [variation_is_active] => 1
            [variation_is_visible] => 1
            [weight] => 
            [weight_html] => N/A
        )

    [1] => Array
        (
            [attributes] => Array
                (
                    [attribute_pa_version] => ebook-telechargeable
                )

            [availability_html] => 
            [backorders_allowed] => 
            [dimensions] => Array
                (
                    [length] => 
                    [width] => 
                    [height] => 
                )

            [dimensions_html] => N/A
            [display_price] => 7.99
            [display_regular_price] => 7.99
            [image] => Array
                (
                    [title] => DES DIEUX ET DES HOMMES
                    [caption] => 
                    [url] => http://www.editions-saint-honore.com/wp-content/uploads/2018/03/DES-DIEUX-ET-DES-HOMMES.jpg
                    [alt] => DES DIEUX ET DES HOMMES
                    [src] => http://www.editions-saint-honore.com/wp-content/uploads/2018/03/DES-DIEUX-ET-DES-HOMMES-449x622.jpg
                    [srcset] => 
                    [sizes] => (max-width: 449px) 100vw, 449px
                    [full_src] => http://www.editions-saint-honore.com/wp-content/uploads/2018/03/DES-DIEUX-ET-DES-HOMMES.jpg
                    [full_src_w] => 440
                    [full_src_h] => 647
                    [thumb_src] => http://www.editions-saint-honore.com/wp-content/uploads/2018/03/DES-DIEUX-ET-DES-HOMMES-150x210.jpg
                    [thumb_src_w] => 150
                    [thumb_src_h] => 210
                    [src_w] => 449
                    [src_h] => 622
                )

            [image_id] => 5799
            [is_downloadable] => 1
            [is_in_stock] => 1
            [is_purchasable] => 1
            [is_sold_individually] => no
            [is_virtual] => 1
            [max_qty] => 
            [min_qty] => 1
            [price_html] => 7,99
            [sku] => 
            [variation_description] => 
            [variation_id] => 5801
            [variation_is_active] => 1
            [variation_is_visible] => 1
            [weight] => 
            [weight_html] => N/A
        )

)

Livre Broché : 18,90

De la déesse-mère de la préhistoire au christianisme, l’histoire des civilisations et l’histoire des religions furent intimement liées pour le meilleur et pour le pire !

Les sciences actuelles ont permis, grâce à l’application de technologies de plus en plus performantes et au croisement des résultats, de faire des progrès spectaculaires dans l’interprétation des textes anciens comme l’Ancien et le Nouveau Testament, l’analyse et la datation des vestiges archéologiques, le décryptage de l’ADN des ossements humains… Précisant le passé, la science lui donne un nouvel avenir en restituant une histoire qui se rapproche de la vérité : la version dogmatique du christianisme et la véracité historique des textes fondamentaux de la Bible sont fortement contestés.

Nous découvrons, grâce à la science, l’authenticité d’un Jésus parfaitement homme et une nouvelle description du christianisme hors les dogmes.

Certains évangiles apocryphes (Evangiles de Jacques, Thomas, Philippe, Judas, Myriam de Magdala…) présentent un intérêt certain, non seulement pour l’histoire racontée, mais aussi et surtout pour leur interprétation de l’enseignement de Jésus. Etonnamment, les thèses développées par le physicien de la mécanique quantique David Bohm, concernant l’existence de deux mondes, implicite et explicite, permettent d’expliquer les pensées intuitives fulgurantes que ces évangélistes ont eues voilà deux mille ans !

En simplifiant le panthéon, le monothéisme triomphant n’a pas su proposer une alternative unifiée satisfaisante. Les trois religions dites révélées, adorant le même Dieu, ont en fait induit l’intolérance et un sectarisme générateurs de guerres, d’exterminations et de souffrances qui n’ont cessé de prévaloir tout au long de l’histoire de l’humanité.

Dans le présent ouvrage, sont développés les thèmes abordés dans une série de vingt conférences portant sur « Les hommes, les dieux et la science » données à l’Université du Temps Libre d’Avignon en 2015 et 2016. Y sont consignés les résultats d’enquêtes sur un certain nombre de sujets fondamentaux qui m’ont interpellé, et, bien évidemment, des conclusions qui me sont personnelles, sachant que la vérité de chacun n’est qu’une approche illusoire de la réalité !

Effacer

Extraits du livre

Qui donc est Dieu ? Qui est Jésus ?

(page 259 à 271)

Dans mon dernier livre « Penser l’Univers, Dieu est-il quantique ? » j’avais comparé les définitions, religieuse et scientifique, que l’on pourrait donner de Dieu en regroupant tous les qualitatifs qui lui ont été attribués.

Pour les religieux il s’agit d’une entité :

Unique, invisible, appartenant à un autre monde, infinie, douée d’ubiquité, omnipotente, omnisciente, transcendantale, qui règne sur le Tout, créatrice de l’Univers, surnaturelle, immanente c’est-à-dire qui comporte son propre principe, ne nécessitant pas de principe extérieur : c’est la Cause sans cause….

Les théories qui tentent d’expliquer l’Univers sont nombreuses et toutes incomplètes. La Relativité et la Mécanique Quantique proposent des modèles qui paraissent contradictoires. L’une est déterministe, l’autre probabiliste. Avec la théorie de l’onde pilote, de Broglie et Bohm ont introduit du déterminisme dans la Mécanique Quantique. L’américain Brian Greene pense que l’Univers est un Tout intriqué et cohérent, sans perte d’information. L’Univers resterait uni au-delà de l’espace et du temps : nous existons tous dans une réalité holistique à l’instar de chaque chose qui vit sur Terre.

La matière serait un état furtif toujours prêt à se transformer en ondes. Le monde matériel, et donc la vie et l’être humain lui-même, ne seraient que des différenciations fugitives de la matière exprimée. Nous participons au grand cycle infini ondes-matière-ondes.

C’est le monde implicite (Dieu ?) qui pilote le monde explicite matériel dans lequel nous vivons. Tous les Univers matériels, définis par l’espace-temps, les ondes électromagnétiques et la gravitation, sont éphémères et retournent dans la grande officine du monde implicite.

Les mots utilisés pour qualifier Dieu par les hommes depuis les origines ressemblent étrangement à ceux proposés par les physiciens actuels dans leur quête pour qualifier le monde quantique implicite !

Or le monde implicite est un monde infini renfermant une énergie infinie, un monde d’ondes, omnipotent, informationnel, omniscient, sans espace, sans temps et donc immatériel, invisible, transcendantal, immanent, créateur de tous les futurs possibles et de tous les Univers possibles, en particulier l’Univers matériel explicite, auquel nous appartenons, issu d’une fluctuation de l’écume quantique. Enfin, la dimension quantique n’ayant ni espace, ni temps, l’information sur une particule en un point donné de l’Univers est disponible n’importe où et simultanément obéissant ainsi à un principe d’ubiquité.

La mort ?

Une particule élémentaire isolée ne fait pas partie du monde visible : elle a besoin d’un partenaire ou d’une communauté pour vivre une existence matérielle concrète, ainsi est notre corps d’être humain.

La grande entropie de l’Univers explicite, dans lequel nous vivons, déclenche inéluctablement le désordre et les milliards de cellules de notre corps se désintègrent et redonnent des atomes constitutifs redevenus libres, mais possédant une nouvelle mémoire, celle acquise durant notre brève vie.

Le monde implicite informationnel occupe le vide situé entre le noyau et l’électron de tous nos atomes constitutifs. L’espace qui entoure le noyau est vide de matière mais empli de potentialité.

Ceci revient à dire qu’à la racine de la matière, au niveau des atomes, la notion de matière repose entièrement sur un monde de formes non matérielles et, selon Lothar Schäfer, la réalité se transforme en potentialité, elle nous apparaît dans deux domaines : la potentialité et la manifestation.

Hameroff émit l’hypothèse que l’information quantique persiste sous la forme d’un hologramme dans le monde de Planck. Si la conscience est le résultat de processus quantiques dans les microtubules qui se connectent au champ de Planck, lorsque le cerveau cesse de fonctionner, l’information quantique peut persister et rester cohérente pendant un certain laps de temps en raison de l’intrication quantique.

Ce que nous appelons « âme » serait alors une pure entité plankienne ! Elle pourrait se fixer dans un autre cerveau possédant suffisamment de microtubules, se réincarnant ainsi dans un modèle égal ou supérieur au précédent.

La Potentialité quantique serait donc cette variable cachée qui jouerait le rôle du démiurge, cette entité responsable de la création de l’Univers que l’homme a empiriquement nommée Dieu depuis qu’il a acquis une conscience.

Jusqu’à ce jour, les religieux, plus disciples de la foi imposée par l’Eglise que de l’enseignement de Jésus, s’opposant aux scientifiques, plaçaient victorieusement la Cause sans cause, c’est-à-dire Dieu, aux origines mystérieuses du Big Bang créateur du monde matériel.

Informations complémentaires

Format livre

227 pages

ISBN ebook

9782407028924

ISBN livre

9782407009930

Version

Ebook téléchargeable, Livre papier

A propos de l'auteur : Philippe-Jean Coulomb

Philippe-Jean Coulomb

Il est de notoriété publique que pendant de longs siècles les scientifiques ont subi les foudres des religions et en particulier de la Sainte Inquisition. Dans toutes les sociétés deux courants de pensée se sont développés : l’un, clérical, très puissant, l’autre laïque, souvent libre-penseur et parfois athée. L’un impose sa croyance sans partage, refusant toute explication ou discussion. De l’autre, au contraire, jaillissent des questionnements permanents qui tendent à remettre en cause toute vérité imposée : comprendre pour croire sera sa valeur première. C’est de cette curiosité naturelle que naîtra la Science et ses grands prêtres : les scientifiques. Tout ce qui n’est pas raisonnablement démontrable est par eux relégué dans la corbeille des mythologies. Croire sans comprendre est inacceptable de la part d’un esprit libre de penser. Le scientifique cesse d’expliquer lorsqu’il ne sait plus. Les religieux savent tout d’autorité et imposent une croyance qu’ils disent tenir directement de Dieu et donc inattaquable ! Pour donner plus de force à leurs institutions, ils finiront par inventer des dogmes et se retireront derrière les murailles de leurs tabernacles, s’enfermant dans des rêves immobiles, sectaires et impossibles à faire évoluer. Or, en ce début de XXIème siècle, une véritable révolution de pensée est en cours : les physiciens théoriciens et les biologistes, grâce à une nouvelle interprétation de la Mécanique Quantique, n’hésitent plus à envisager l’existence d’un esprit, voire d’une âme, qui pilote l’Univers, caché dans un monde sans espace et sans temps. Mais ils n’osent pas encore prononcer le mot Dieu…Dieu serait-il quantique ? Le besoin de croire en une entité supérieure toute puissante créatrice de l’Univers est-il obligatoirement corrélé à l’apparition de la conscience d’un être biologique ? Pourquoi toutes les cosmogonies des premières civilisations font-elles appel à la divinité pour expliquer l’origine du monde ? Sommes-nous génétiquement conditionnés pour croire ? Le gène de Dieu existe-t-il ? Pourquoi l’écrasante majorité des hommes sont-ils unis par une force transcendantale qui les pousse à croire à l’existence d’un principe supérieur ? La liberté de comprendre se heurte au principe d’incertitude, cette angoisse que l’Univers a déposée dans le berceau de cette créature humaine qu’il a créée pour se comprendre lui-même ! L’évolution du statut de la Femme en tant que déesse, épouse, mère ou prostituée interpelle. Avec les Aryas (Indo-européens), qui déferlèrent en trois vagues (IVème millénaire, VIII et Vème siècle av. JC), le culte des déesses-mères, qui avait prévalu pendant des milliers d’années, disparaîtra progressivement, à partir du VIIIème siècle av. JC, au profit des dieux mâles. Le patriarcat se substituera au matriarcat, et dès lors le statut des femmes changera radicalement avec les excès que l’on connait, exacerbés par la misogynie des religions monothéistes invoquant le faux prétexte d’une faute originelle empruntée à la mythologie sumérienne. La Bible est-elle un livre inspiré par Dieu ou une compilation de textes épars issus de textes très antiques, écrits et réécrits et triés à des fins de politique religieuse. Aucun des faits qui y sont cités n’ont une authenticité, historique et scientifique, réelle. Jésus n’était qu’un homme, rien qu’un homme au même titre que le Bouddha, Zoroastre ou Socrate…et c’est l’homme qui fit de lui un Dieu !