AD’HOMO Tome 6- Mes boulots 1971-1972

Array
(
    [0] => Array
        (
            [attributes] => Array
                (
                    [attribute_pa_version] => ebook-telechargeable
                )

            [availability_html] => 
            [backorders_allowed] => 
            [dimensions] => Array
                (
                    [length] => 
                    [width] => 
                    [height] => 
                )

            [dimensions_html] => N/A
            [display_price] => 9.99
            [display_regular_price] => 9.99
            [image] => Array
                (
                    [title] => 9782407010066XA_1_75
                    [caption] => 
                    [url] => http://www.editions-saint-honore.com/wp-content/uploads/2018/05/9782407010066XA_1_75.jpg
                    [alt] => 9782407010066XA_1_75
                    [src] => http://www.editions-saint-honore.com/wp-content/uploads/2018/05/9782407010066XA_1_75-449x622.jpg
                    [srcset] => 
                    [sizes] => (max-width: 449px) 100vw, 449px
                    [full_src] => http://www.editions-saint-honore.com/wp-content/uploads/2018/05/9782407010066XA_1_75.jpg
                    [full_src_w] => 428
                    [full_src_h] => 631
                    [thumb_src] => http://www.editions-saint-honore.com/wp-content/uploads/2018/05/9782407010066XA_1_75-150x210.jpg
                    [thumb_src_w] => 150
                    [thumb_src_h] => 210
                    [src_w] => 449
                    [src_h] => 622
                )

            [image_id] => 6063
            [is_downloadable] => 1
            [is_in_stock] => 1
            [is_purchasable] => 1
            [is_sold_individually] => no
            [is_virtual] => 1
            [max_qty] => 
            [min_qty] => 1
            [price_html] => 
            [sku] => 
            [variation_description] => 
            [variation_id] => 6066
            [variation_is_active] => 1
            [variation_is_visible] => 1
            [weight] => 
            [weight_html] => N/A
        )

)
9,99

Plus ados, pas encore adulte.
Un démarrage chaotique.
Un début de vie professionnelle dans des conditions difficiles et délirantes.
Une multitude d’employeurs, une instabilité chronique perturbante.
De bons départs pour de mauvaises arrivées.
Les conflits internes, l’incertitude, rester gosse ou devenir adulte ?
Une torture psychique qui ouvre sur un avenir incertain.
Des tentatives de sortie ratées et retour en force de la débauche homosexuelle.

Effacer

Extraits du livre

C’est aussi grâce à la concierge que tout l’immeuble sait qu’on est deux pédés qui couchons ensemble, parce que vivre ensemble ce n’est pas pareil pour beaucoup de gens, et puis de dire que deux garçons vivent ensemble ce n’est pas assez démonstratif, pour bien nous cataloguer on dit « qui couchent ensemble », comme ça au moins il n’y a pas d’interrogation. Maintenant, les vocalises éjaculatoires de Didier ne laissent aucun doute sur nos relations intimes, quand il prend son pied, tout le monde en profite, sauf les jours d’orage, et encore…

(page 20)

Dans Paris il est vrai que j’étais un peu cinglé au volant, dès qu’il y avait un bouchon je prenais une rue adjacente pour emprunter un autre chemin, c’est aussi comme ça que j’ai appris à me démerder dans cette ville chaque fois qu’il y avait un ralentissement, même plus tard, en car, je prendrai des rues que certains n’emprunteraient même pas avec leur voiture.

(page 46)

Je réserve mes samedis soir pour le spectacle, mais j’ai aussi des extras personnels, quand on a fait la pute pendant des années il est difficile de s’en passer, pas pour le plaisir, parce que de se vendre pour qu’une bite se vide ce n’est pas forcé­ment du plaisir, mais j’ai mes tarifs, et puis en principe c’est le vendredi soir après le boulot, je vais ostensiblement me placer dans un endroit bien fréquenté, surtout gare Saint Lazare, et je dévisage les banlieusards qui partent ou les Parisiens qui reviennent de banlieue, la pêche est toujours bonne, la plupart sont des hommes mariés, homos refoulés ou hétéros en man­que de sensation, j’ai une chambre toujours disponible dans un hôtel de passe, le taulier me connait bien et je la règle au mois suivant que j’y ai passé une heure ou une nuit, les tarifs en conséquence.

(page 49)

Chez les vieux pochtrons c’est quand on ne sait plus quelle heure il est, qu’on s’aperçoit que le pantalon est mouillé d’avoir oublié de se lever pour aller pisser, qu’on s’allume sa moustache en voulant rallumer le vieux mégot jauni, qu’on réalise aussi qu’on a un tromblon à la maison. Dès soixante ans, quand on picole et qu’on est encore vivant, il n’y a plus d’âge, à cinquante-cinq on en fait soixante-dix et à soixante-dix on n’en fait plus du tout, uniformisé dans la fausse vieillesse par la vraie dégringolade. On tente une sortie, comme les aveugles on tâte les murs pour reconnaître celui de la baraque, on entre doucement pour ne pas faire de bruit, on se casse la gueule à cause du chat qui vient ronronner dans nos jambes, on emmène la moitié de ce qui se trouve sur le parcours de la chute et qui fout un bordel monstre dans la cuisine-chambre-salle à manger, on se relève en gueulant et en dégueulant ce qui réveille bobonne qui gueule encore plus fort de ce dégueuli dégueulasse.

(pages 73-74)

Informations complémentaires

ISBN ebook

9782407029051

Version

Ebook téléchargeable

A propos de l'auteur : François Ihuel

François Ihuel

Francois Ihuel est né le 24 Avril 1950 à Paris. Après une enfance difficile de privations, et d’interrogations il rentre dans la vie active dans de mauvaises conditions. L’adolescence chaotique et perverse qu’il a vécue va le desservir mais aussi l’aider. Ses expériences de jeune homme pas comme les autres, heureuses et malheureuses, vont le forger à tout accepter, une école de la vie incomparable. Il passe d’un employeur à l’autre, d’un «métier» à un autre, il apprend tout et rien, il sait tout et rien, il découvre la société, les bons côtés mais surtout les mauvais. Il se forge un caractère sur les navrances humaines et découvre qu’il ressemble aux autres.