A propos de Aimée Virot

Elle avait ce que beaucoup n’ont pas, une âme d’enfant persécutée par des paroles et des gestes d’adulte bien trop lourds à supporter pour cette petite fille de six ans. Elle n’avait plus cette étincelle qui aurait dû briller pour exprimer sa joie, son bonheur. Tout lui était interdit. Elle avait cependant le droit d’exister sans gêner son entourage familial. C’est dans l’ombre et le silence qu’elle gardait tout au fond de son cœur ce fardeau pesant et malsain, celui de l’indifférence.