A propos de Véronique Lebeau-Fazekas

De retour, après le décès de son père, dans son village, notre auteur montre à ses enfants lors d’une visite au musée du Tréport la pompe à oxygène qui servait pour les scaphandriers au début du siècle dernier, tout comme lui fit remarquer le guide qui l’avait vue représentée dans une célèbre bande dessinée Tintin & le trésor de Rackam le Rouge. De ce fait, elle emmena ses enfants à la médiathèque et en relisant cette BD (Bande Dessinée) avec eux, une idée lui est venue, celle d’associer les images des livres lus auparavant avec les photographies prises de ses proches dans la même posture, ou d’objets identiques lors de sorties scolaires ou privées. C’est là qu’est né le premier livre d’Illustrations de photographies. Pour présenter l’auteur, il s’agit d’une femme qui a passé la quarantaine et qui décide de monter chez elle un livre qui retrace les moments les plus intéressants de sa vie avec ses proches. Pour agrémenter le tout, elle s’amuse à faire coïncider ses lectures avec les photographies d’albums qu’elle retrouve rangés dans le grenier de la maison familiale. Celles-ci permettent de la dévoiler à travers ses lectures. Véronique est issue d’une mixité sociale, celle d’un père immigré hongrois, « ouvrier spécialisé » fuyant le régime communiste en 1956 et venant s’établir en France, après les affrontements et l’entrée des chars russes en Hongrie. Mais c’est aussi la dernière fille d’une mère française « couturière » de condition modeste. Mariée, mère de trois enfants, enseignante dans le second degré, évoluant au gré de la formation continue par correspondance, active dans l’enseignement à domicile pour des élèves en difficulté.